04 avril 2011

Bloguer c'est s'exposer !

J'ai toujours admiré le courage des filles qui se photographient et se livrent en toute transparence et authenticité...les blogueuses mode qui présentent des looks, des créations home made, et vulgarisent un peu la planète mode...

Pourquoi "admiré" parce que c'est exposer à l'oeil critique des filles qui parfois ne sont pas tendres entre elles...

Je crois que c'est ce qui m'a toujours retenu de bosser dans la mode en fait car cet univers est sans pitié sur l'apparence...c'est dur de toujours assurer en la matière...

D'abord il faut que Dame Nature nous ait doté d'un physique avantageux et qu'en plus on ait un goût vestimentaire sans failles...exit le laisser aller et les quelques kilos superflus...sans que le regard de l'autre ne vous fasse douter de vous...

Même sur les fonctions moins exposées il faut entrer dans le moule...un jour j'ai discuté avec la RH d'une maison dirigée par un homme devenu cinéaste depuis, il ne supportait pas d'avoir une vendeuse enceinte sur le shopfloor car trop disgracieux, et qui recherchait en tant que personal assistant des femmes bien sous tous rapports...

Alors je sais je sors d'une formation Diversité (anti discrimination) donc effectivement en ce moment j'ai une sensibilité exacerbée en la matière...mais quand je vois que certaines blogueuses se font lapider pour une petite faute de goût je me dis que c'est pas cool...

Enfin pour relativiser cette envolée lyrique de défense du droit des blogueuses de ne pas toujours être à la pointe du goût mais cependant rester très talentueuse pour autant...je voulais vous parler de l'interview d'une mère courage que j'ai vu dans Sept à Huit l'émission du dimanche soir présentée par Harry qui a décidé d'arrêter d'être la doublure de Laurence Ferrari au 20 heures et rien que pour cela je dis respect...bon bref là je m'égare...

Cette maman a écrit un livre que je pense acheter très bientôt qui s'appelle "deux petits pas sur le sable mouillé"...

Et voilà le résumé : Thaïs est une petite fille ravissante et malicieuse. Le jour de ses deux ans, ses parents apprennent qu'elle est atteinte d'un mal incurable. Malgré la maladie, malgré la souffrance, elle va donner à son entourage une incroyable leçon de courage, de générosité et d'espoir.

Anne Dauphine Julliand l'auteure est pendant l'interview d'un calme et d'une sérénité solennelle mais rayonne malgré tout dans cette épreuve qu'elle a dû surmonter avec courage et se dire que plutôt que sa vie ne se transforme en cauchemar elle a pris le contrepied de se dire que la vie de sa fille même si elle dure deux ans et demie sera la plus belle des vies qu'une petite fille puisse avoir...

Et après cet interview qui m'a mise en larmes évidemment je me suis dit que la vie était parfois très injuste... et qu'il fallait savourer chaque minute comme si c'était la dernière...

Posté par flaney à 21:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Bloguer c'est s'exposer !

    Merci pour ton lien mais je ne me suis pas sentie "lapidée", tu y vas un peu fort là, non ?
    Cela dit, je comprends ce que tu as voulu dire.

    Posté par Anaïk, 04 avril 2011 à 22:59 | | Répondre
Nouveau commentaire