22 décembre 2009

Paris... je te hais !

Pourquoi remet-on toujours au dernier moment ce que l'on peut faire le jour même...je vous le donne en mille...parce que la course aux cadeaux c'est comme le récap des notes de frais qui traînent sur votre bureau depuis Mathusalem...il faut le faire et pourtant il y a tellement d'autres choses à faire avant cet tâche on ne peut plus ingrate...

Bref hier je décide d'aller à la maison du whisky, pensant qu'en ce lundi je serai tranquille parmi les quelques flâneurs du lundi...sauf que j'avais zappé qu'on était à Jour J -5...et il y avait au moins cinquante personnes dans le petit magasin de la Madeleine...

Bon je me suis dit que cela valait le coup de repasser la première le lendemain matin...ce que je fis...en même temps acculée par la deadline de la dernière minute, je n'avais plus vraiment le choix !! bon à 9H25 (j'étais la deuxième), le magasin ouvrant normalement ses portes à 9H30...et oui il y a des magasins qui ouvrent plus tôt que leur horaire normal...si si ca existe...j'en ressors dix minutes après avec une surprise pour mon papa...bon jusque là tout va bien ...

Ensuite Big Daddy m'avait mandatée pour le ravitaillement des capsules Café dont je ne citerai pas la marque mais what else ? et là je vous jure j'arrive à 9H50, dix personnes poireautent déjà...je me faufile à l'intérieur où je patiente encore 20 minutes...deux harpies dames bien sous tous rapports étaient déjà en train de se disputer la place et en seraient facilement venues aux mains si personne ne s'était interposé...que du bonheur !

Si vous me suivez bien il est donc 10H20 quand je quitte Capsule City, et là je me dis, c'est bête, le géant de la mode japonaise est à une encablure...me voilà donc en route pour ce temple de la branchitude...toujours aussi naïve la SOPI girl...j'essaie 10 slims avant de conclure qu'effectivement j'ai décidément encore quelques kilos à perdre avant d'adopter le look Kate Moss...mais j'avais deux Tshirts qui me plaisaient bien en main et je me dirige vers la caisse pour régler...et là je vois vaguement un panneau qui m'indique "début de la queue" si si je vous jure...à environ deux cents cinquante mètres de la caisse...

Bilan des courses : il faut vraiment être un warrior pour survivre à Paris en ces temps de fête...

Moralité de l'histoire : rien ne sert de procrastiner, il faut partir à point !!!

 

Posté par flaney à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Paris... je te hais !

Nouveau commentaire